Gold Spot Price $00.00

 

Première coulée d’or à la mine de Mako, au Sénégal

January 29, 2018

Toro Gold (« Toro Gold » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer sa première coulée d’or à la mine de Mako, dans l’est du Sénégal.  La mine de Mako appartient à et est exploitée par Petowal Mining Company SA. Le 26 janvier 2018, 41,2 kg (1 325 onces) d’or ont été coulés, environ trois semaines avant la date prévue dans le programme de construction.  La Société se concentre maintenant sur l’accélération continue des opérations afin de parvenir à une production commercialisable stable au premier semestre 2018.

Martin Horgan, directeur général, a déclaré : « Nous sommes heureux d’annoncer que nous avons franchi cette étape importante pour la Société, à la fois avant la date programmée et en respectant le budget.  Je me joins au conseil d’administration pour remercier tous ceux qui ont contribué à cette réussite, notamment notre équipe dédiée composée du personnel, des sous-traitants, des parties prenantes, de nos partenaires du gouvernement Sénégalais et de nos financiers. 

 Ce même groupe qui a fondé la Société en 2009 a supervisé l’intégralité du processus du développement, de la découverte d’un gisement inexploité fin 2011 aux premiers kilos d’or, en six ans seulement. C’est la preuve du professionnalisme et du dévouement de l’équipe.  Nous sommes fiers de notre réussite. Nous avons constamment atteint, voire dépassé nos objectifs de développement sur toute cette période, malgré une conjoncture difficile.

 Russell White, le chef de projet, soutenu par son groupe de construction, a obtenu des résultats remarquables. Non seulement le projet Mako a été livré avant l’heure et sans dépenser la totalité du budget, mais il l’a aussi été dans les meilleures conditions de sécurité. Les statistiques de sécurité du projet montrent une nette amélioration des standards nationaux australiens sur les plus de 3,6 millions d’heures-hommes travaillées sur le site.

 Nous nous efforçons maintenant d’intensifier les activités pour parvenir à une production stable et commerciale dans les mois qui viennent. Nous abordons 2018 avec Adrian de Freitas comme directeur général de la mine de Mako. Il va diriger notre prochaine phase de développement en tant que société d’exploitation.

 Nous ne manquerons pas de faire le point en temps utile. »

Point sur la construction

La première production était prévue pour le 8 février 2018 avec un budget total de construction de 158 millions de dollars US, fonds de roulement et frais divers inclus. L’équipe de construction a réussi à battre ce programme de construction en commençant à produire de l’or trois semaines plus tôt. À cette date, les estimations des coûts prévus pour l’achèvement indiquent que le coût final en capital sera inférieur à ces 158 millions de dollars US. Un rapprochement du coût définitif de la construction en capital sera effectué plus tard au cours du premier trimestre 2018.

L’achèvement pratique du projet Mako a eu lieu le 3 janvier 2018, date à laquelle les installations du projet ont été approuvées et la liste des réserves établie, ce qui a permis de commencer les opérations de traitement.

Concernant les exploitants miniers, AMS Senegal S.U.A.R.L participe aux travaux depuis mi-2017. À la date de ce communiqué, la plateforme tout-venant contient 265 000 tonnes de matériau d’une teneur moyenne de 2,22 g/t, ce qui est suffisant pour plus de 50 jours de production à la capacité nominale.

À l’heure actuelle, la centrale électrique PEI est pleinement opérationnelle, la ferme énergétique est terminée et a été intégralement mise en service et le barrage d’eau brute est rempli à sa capacité.  L’installation de gestion des résidus a commencé à recevoir les premiers matériaux et il a été confirmé que le système de destruction de cyanure fonctionne au niveau requis pour dépasser les exigences des directives internationales relatives aux rejets.

 

 

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Ce communiqué de presse peut renfermer des déclarations de nature « prospective », notamment des déclarations concernant les plans, les intentions, les convictions et les aspirations actuelles de la Société et de ses directeurs ou dirigeants quant aux activités commerciales et aux performances d’exploitation futures de la Société. Les verbes « pouvoir », « planifier », « avoir l’intention de », « anticiper », « estimer », « s’attendre à », les notions de futur et de conditionnel, et les expressions similaires ou leur emploi à la forme négative, se rapportant à la Société ou à sa direction, visent à identifier de telles déclarations prospectives.

 Les investisseurs doivent savoir que de telles déclarations prospectives ne représentent pas des garanties des activités ou performances commerciales futures et impliquent des risques et des incertitudes, et que les activités commerciales futures de la Société peuvent différer substantiellement de celles qui sont contenues dans les déclarations prospectives en raison de divers facteurs.

 Au cas où un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se matérialisaient, ou si des suppositions étayant les déclarations prospectives s’avéraient incorrectes, les résultats réels pourraient différer substantiellement de ceux décrits dans la présente comme prévus, planifiés, anticipés, estimés, évalués ou escomptés.  Ces déclarations prospectives valent uniquement à la date de ce communiqué de presse.  Bien que la Société se soit efforcée d’identifier d’importants risques, incertitudes et facteurs qui pourraient faire que les résultats réels diffèrent substantiellement, il se peut qu’il en existe d’autres qui fassent que les résultats ne soient pas tels qu’ils sont anticipés, estimés ou prévus. La Société n’a pas l’intention et n’assume aucune responsabilité de mettre à jour ces déclarations prospectives.